Employés & inspecteurs

Employés

...

Inspecteurs

Richard Lacasse
Téléphone : (418) 778-3532
Fax: (418)-778-1315


Génie civil & travaux publics

Mandat

Le Service des travaux publics exerce les compétences de la municipalité dans les domaines suivants :
  • Réseau d'aqueducs, d'égouts sanitaires et pluviaux et des fossés;
  • Réseau routier (pavage, bordure de chemin et déneigement);
  • Éclairage de rue;
  • Parcs;
  • Édifices municipaux.

Collectes des matières résiduelles

Arrosage

Voirie

Déneigement, quelques conseils

Disposition du bac de récupération et des ordures

Les ordures ménagères et le bac de recyclage doivent être déposés sur votre terrain, en retrait de la bordure de rue de façon à ne pas gêner la circulation des piétons et des véhicules ainsi que l’entretien de la voie publique. Puisque la collecte des matières recyclables se fait de façon automatisée, il est important de laisser un espace de dégagement autour du bac le jour de la collecte.

Réclamation (dommages)

Si vous désirez réclamer des dommages à la municipalité à la suite d’une chute, d’un accident ou d’un incident quelconque, si vous souhaitez produire une réclamation pour des dommages matériels ou pour des blessures corporelles, vous devez faire parvenir un avis écrit au bureau municipal.

    • Cet avis doit décrire les dommages encourus en plus de préciser votre lieu de résidence et les détails de la réclamation.
    • Cet avis doit être produit dans les quinze jours suivant l’événement.
    • Dans le cas de blessures corporelles, le délai de poursuite est de trois ans.
    • Dans le cas de dommages matériels, ce délai est de six mois

Coordonnées entrepreneurs / service municipal

La municipalité est présentement en processus d'appel d'offre pour le déneigement des chemins d'hiver et les coordonnées seront communiquées quand l'entrepreneur sera connu.

Fossé (information)  

Généralement, lors de l'entretien des fossés, les talus et le fond sont raclés (décapés) de façon à enlever toute trace de végétation. Ça fait propre!, comme on dit. Par contre, les risques que le fond se ravine et que les talus s'érodent demeurent élevés tant que la végétation ne sera pas rétablie, ce qui peut prendre plus d'une saison. Et où va la terre? 

Elle se sédimente ailleurs dans les cours d'eau et les lacs, obstruant sur son passage les sorties de drainage et les ponceaux. Et on recommence à nettoyer!

Une méthode qui a fait ses preuves pour entretenir les fossés!

Voici une méthode alternative qui permet d'économiser temps et l'argent, et qui assure une meilleure protection contre l'érosion. Après six années d'expérimentation (de 1996 à 2002), elle devient la norme de nettoyage des fossés routiers du ministère des Transports du Québec (MTQ) pour tout le Québec. On l'appelle la méthode du tiers inférieur. La méthode est simple : seul le fond du fossé (qu'on appelle le premier tiers) est nettoyé. Les deux tiers restants (le haut des talus) sont laissés à l'état naturel pour assurer une meilleure protection contre l'érosion. De plus, il est inutile d'intervenir systématiquement sur toute la longueur du fossé. Faites-le seulement aux endroits nécessaires. 

La technique

Afin de vous aider à identifier les sections de fossés à restaurer, effectuez un débroussaillage avant le début des travaux. Choisissez une pelle hydraulique (pas trop grosse) qui permettra à l'opérateur de bien voir le fond du fossé. Il faut toujours employer un godet à bord lisse. Le pré-découpage de la tourbe à la limite du tiers inférieur (côté pelle) est souhaitable pour ne pas arracher la tourbe dans le haut du talus lors du retrait du godet. 

Dans la partie excavée, conservez la même pente que les talus originaux. Ne jamais approfondir le fossé au-dessous du niveau d'origine sinon vous affaiblissez le pied du talus et augmentez le risque d'affouillement ou décrochage. 
L'emploi du niveau d'arpentage est souvent utile lorsque les pentes du fossé ne sont pas bien visibles. Lorsque les pentes du fossé se situent entre 2 % et 5 %, il serait utile d'ajouter des petits seuils (mini-barrages) en pierres pour ralentir la vitesse de l'eau. Pour les pentes plus fortes, il faudrait plutôt opter pour un enrochement du fond. 

La méthode du tiers inférieur a été présentée par M. Jean Gagné, du MTQ, lors de la Journée Conservation des ressources, le 16 février 2006. Elle a été mise au point par le Regroupement des Associations Pour la Protection de l'Environnement des Lacs et des cours d'eau de l'Estrie et du haut bassin de la rivière Saint-François (RAPPEL) et le ministère des Transports du Québec (MTQ) en Estrie. 

Ressources pertinentes



Les loisirs & la culture

Répertoire



Prévention & sécurité

Urgence

Urgence :: 911

Service de sécurité incendie

Le service de protection contre les incendies est régional et la MRC de La Matapédia en est responsable.

Des casernes sont situées de façon stratégique partout sur le territoire de la MRC soit:
  • 30, avenue du Parc, Amqui, Qc G5J 2L5 
  • 12, Des Pins, Causapscal, Qc G0J 1J0 
  • 39, St-Francois, Saint-Noël, Qc G0J 3A0 
  • 16 Marcheterre, Sayavec, Qc G0J 3K0 
  • 76, route 132 Est, Val-Brillant, Qc G0J 3L0 
  • 265 Plourde, C.P. 188 Saint-Léon-le-Grand, Qc G0J 2W0 
  • 24, de la Municipalité, Lac-au-Saumon, Qc G0J 1M0
Prenez note qu'il est essentiel d'avoir un permis de brûlage avant de faire quelques feu que ce soit. Ce permis est sans frais et peut-être accordé par téléphone. Pour obtenir un permis de brûlage ou pour toute demande d'informations, téléphonez au (418) 629-6156
http://www.mrcmatapedia.qc.ca/c-securite-incendie.html

Communiqué du service incendie


BBQ
Feu en plein air

Sûreté du Québec

Service de Police

155, avenue Gaétan-Archambault
Amqui, Qc G5J 2K7
(418) 629-4464

Sécurité civile

La MRC de La Matapédia travaille à l'élaboration du plan municipal de sécurité civile et trois étapes et qui devrait être adopté sous peu par les maires au conseil de la MRC de La Matapédia:
  • Phase 1 : Évaluer le niveau de préparation des municipalités à faire face à des sinistres (hiver 2009);
  • Phase 2 : Déterminer les secours minimaux pour rendre les municipalités aptes à rencontrer leurs responsabilités en sécurités civiles (2009-2010);
  • Phase 3: Mise en œuvre des secours minimaux (2010-2011).

Coordonnées importante

Vous vivez une situation difficile et cherchez une aide rapide, vous pouvez contacter ces services en tout temps :
  • Urgence (police, incendie et ambulance) - 911 
  • Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas St-Laurent- 1 866 277-3553 
  • Tel-Jeunes - 1 800 263-2266 
  • Protection de la jeunesse - 1 800 463-9009 
  • Info-Abus aux aînés - 1 888 489-ABUS (1 888 489-2287) 
  • Gai Écoute - 1 888 505-1010 
  • Jeu : aide et référence - 1 800 461-0140 / 1 866 SOS-JEUX 
  • La ligne parents - 1 800 361-5085 
  • SOS violence conjugale - 1 800 363-9010 
  • Société canadienne du cancer (Info-cancer) - 1 888 939-3333 
  • Centre d'aide aux victimes d'actes criminels - 1 800 820-2282 
  • Centre antipoison du Québec - 1 800 463-5060 
  • Drogue - aide et référence - 1-800-265-2626 
  • Conseils de prévention 
  • Zone 911

Questions fréquentes

  • ...


Urbanisme

Les principales responsabilité du service d'urbanisme sont : l'émission des permis de construction, de rénovation, permis de lotissement, ainsi que l'application des règlements d'urbanisme et municipaux. Le service veille à l'application et au respect des normes d'utilisation du sol en fonction des orientations du plan d 'urbanisme et de la règlementation sur les nuisances. Il voit également à l'application et à la gestion de la réglementation de zonage, de lotissement et de construction.

Il renseigne les citoyens en vue de la réalisation de leurs projets de construction, rénovation, transformation ou d'agrandissement d'un bâtiment, et sur les conditions sur l'installation d'une piscine hors terre ou creusés ou ériger une clôture. 

Règlements

animaux, nuisances, zonage, etc..

Dérogation mineure

Il s'agit d'une procédure d'exception en vertu de laquelle le conseil municipal peut autoriser la réalisation de travaux projetés ou la régularisation de travaux en cours ou terminés, lesquels ne satisfont pas à toutes les disposition des règlements d'urbanisme. Elle assure à la réglementation une certaine souplesse d'application dans la mesure où il s'agit d'une dérogation dite "mineur".

La principale utilisé de la dérogation mineure réside dans le fait qu'il s'agit d'une technique apportant des solutions à des problèmes pratiques qui ne peuvent être décelés à l'avance dans une réglementation d'urbanisme.

Lorsqu'un conseil municipal acquiesce à une demande de dérogation mineur, il accepte que certaines disposition des règlements d'urbanisme en vigueur puissent faire l'objet d'une dérogation. Dans de telles circonstance, le conseil municipale juge que la dérogation demandée est mineure et qu'elle permet la réalisation d'un projet bénéfique pour la communauté.

Le fait de refuser le permis pourrait causer un préjudice sérieux au propriétaire alors que la réalisation du projet ne porterait pas atteinte à la jouissance du droit de propriété des propriétaires des immeubles voisins. En outre, le projet doit conforme aux objectif du plan d'urbanisme.  

Critère d'analyse d'une demande de dérogation mineure

  • Y a-t-il déjà eu des demande semblables qui ont été accordées?
  • La demande est-elle déposées avant ou après la construction;
  • Si la demande a été déposée après la construction, le demandeur semble-t-il de bonne foi?
  • La dérogation est mineure;
  • Le requérant doit démontrer qu'il subit un préjudice sérieux par l'application du règlement de zonage ou de lotissement;
  • La dérogation mineure respecte-t-elle les objectifs de plan d'urbanisme?
  • La dérogation mineure ne doit pas porter atteinte à la jouissance du droit de propriété des propriétaires des immeubles voisins;
  • Le problème à l'origine de la demande risque-t-il de se répéter ailleurs;
  • La dérogation ne doit pas viser un immeuble situé dans une zone ou l'occupation du sol est soumise à des contraintes particulière pour des raisons de sécurité publique.

Comment faire une demande de dérogation mineure

  1. Le requérant dépose sa demande de dérogation sur le formulaire prévu à cet effet avec tous les documents qu'il juge pertinent ainsi que le paiement de frais au montant de 250$.
  2. Le comité consultatif d'urbanisme analyse la demande à la lumière des informations qui l'accompagne ainsi que celles fournies par le responsable de l'urbanisme.
  3. Le comité consultatifs d'urbanisme transmet sa recommandation au conseil municipal.
  4. Le secrétaire-trésorier de la municipalité doit donner un avis public, Cet avis doit être publié au moins 15 jours avant la tenue où le conseil doit statuer sur la demande de dérogation mineure.
  5. Le conseil municipal prend sa décision après avoir entendu les personnes intéressées et avoir reçu l'avis du comité consultatif d'urbanisme. Cet avis ne lie pas le conseil municipal qui demeure tout à fait libre de prendre une décision contraire.
  6. Une copie de la résolution par laquelle le conseil municipal rend sa décision est transmise à la personne qui a demandé la dérogation mineure